32012oct
Fréderic Cuvillier parraine l’opération « Franprix entre en Seine »

Fréderic Cuvillier parraine l’opération « Franprix entre en Seine »

« Dévoilée en mars dernier, c’est en présence du ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, et de plusieurs élus franciliens que l’opération « Franprix entre en Seine » a été inaugurée lundi 1er octobre 2012 à Paris. Une logistique fleuve-route innovante dans le domaine de la grande distribution.

En partenariat avec Norbert Dentressangle, maître d’œuvre logistique, le transporteur fluvial Scat, le manutentionnaire Terminaux de Seine, Ports de Paris et Voies navigables de France (VNF), Franprix filiale du groupe Casino approvisionne depuis le 27 août 80 de ses 350 magasins parisiens à l’aide d’une organisation fleuve-route.

Au départ de Chennevières-sur-Marne (94), ce schéma multimodal achemine chaque jour 26 caisses mobiles à la norme silencieuse Piek chargées de produits alimentaires secs, boissons et produits de la maison. Au port de Bonneuil-sur-Marne, elles sont manutentionnées par Paris Terminal SA sur une barge fluviale pour un voyage sur la Marne puis la Seine ponctué par le passage de deux écluses. Quatre heures plus tard, Terminaux de Seine prend le relais au port de La Bourdonnais dans le 7e arrondissement, et transborde les caisses sur des véhicules Euro 5. Ces camions, également Piek, assurent le trajet final dans un périmètre de 4 kilomètres autour du port vers sept arrondissements. Une fois la livraison achevée, les boîtes vides empruntent le chemin inverse pour une nouvelle tournée le lendemain.

Marge de progression

Pour aboutir à ce résultat, Ports de Paris a investi 1,6 million d’euros sur le port de La Bourdonnais cofinancé par les collectivités locales et l’Europe. De son côté, VNF a calqué la gestion des écluses sur les horaires de passage avec toutefois une limite fixée à 20 heures du lundi au samedi et 19 heures le dimanche. Trois dépassements sont autorisés par mois ! « En fonction de la hausse des trafics et à la suite du transfert des personnes du service de navigation de l’État à VNF d’ici le 1er janvier 2013, un nouvel équilibre pourra être trouvé », assure Marc Papinutti, directeur général du gestionnaire d’infrastructures fluviales. En l’état, la barge mise à disposition possède une capacité de 48 caisses mobiles, et le groupe Casino envisage d’augmenter le nombre de magasins parisiens intégré à la boucle.

26 caisses mobiles soit 450 palettes par voyage au démarrage

Avec un remplissage optimal, cette logistique multimodale permettra d’économiser chaque année 450.000 kilomètres routiers, 3.874 camions sur les routes et 37 % d’émissions de CO2. »

Érick Demangeon

Mercredi 3 Octobre 2012

Voir l’article – L’Antenne.fr